Limousin Terre de Gauche : cinq ans d’une autre approche des questions régionales

limousin_cp Séance marathon pour la dernière commission permanente de la mandature et de la région Limousin avec près de 5.000 pages de délibérations et plus de 100 millions de budget (soit près du quart du budget de la région Limousin)  ! Il s’agissait selon le Président de région de faire face à l’urgence, la première commission permanente de la future assemblée n’ayant lieu qu’en mars prochain. Cinq mille pages : un condensé des politiques régionales et des débats suscités depuis cinq ans entre majorité régionale et groupe Limousin Terre de Gauche. Florilège :

  • Projet de barreau LGV Limoges-Poitiers. Il s’agissait de voter les crédits pour les études post DUP (déclaration « d’utilité » publique). La Région engage 10,5 millions au moment où l’Europe annonce qu’elle refuse de participer à ce financement faisant fi des déclarations rassurantes ces derniers mois de Jean-Paul Denanot député européen et ancien président du Conseil Régional. Le groupe votera bien sûr contre cette délibération.
  • Piscine de Saint Pardoux. Participation de la Région à hauteur de 1,18 millions. Limousin Terre de Gauche est favorable à un maillage du territoire par des bassins aquatiques et a voté par le passé les délibérations en ce sens. Dans ce dossier, il conteste le lieu d’implantation choisi pour des raisons clientélistes –volonté de l’ancienne présidente du Conseil départemental- estimant, comme de nombreux élus locaux, que Bellac ou Le Dorat aurait été des lieux plus appropriés en termes d’aménagement du territoire. Vote contre.
  • « Ferme des 1.000 veaux » à Saint Martin le Vieux (Creuse). Opposés à un projet contraire aux principes d’une agriculture soucieuse de la qualité de ses produits et du respect de l’environnement, Limousin Terre de Gauche votera contre une aide de 325.000 euros en faveur d’un projet de méthanisation porté par la structure. Ses élus y voient là une manière indirecte et déguisée de soutenir un projet pourtant contraire aux orientations prônées par la majorité régionale en matière d’agriculture.
  • Clinique des Cèdres à Brive. Le groupe LTG votera contre une subvention de 200.000 euros en faveur de cet établissement en vue de la création « d’un prototype de plate forme numérique connecté ». Comme en matière d’éducation, ses élus estiment que l’argent public doit aller aux équipements publics et particulièrement aux hôpitaux publics aujourd’hui en grandes difficultés.
  • Comité régional du tourisme (CRT). Abstention de LTG sur le plan d’actions pour 2016 motivé par le fait que le tourisme social (notamment en direction des enfants) est complètement absent de ce plan d’action.
  • Entreprise Elringklinger Meillor à Nantiat. Cette multinationale envisage d’acquérir de nouveaux matériels et sollicite l’aide de la région. Au total ce sont 388.000 euros qui vont tomber dans son escarcelle. Ltg dénonce l’effet d’aubaine des cette aide régionale pour une multinationale et vote contre. Pour cette même raison, le groupe votera également contre le financement partiel d’un plan de formation des salariés
  • Entreprise Cerlase à Limoges. Cette PME bénéficiera d’une aide, certes minime à hauteur de 24.000 euros, mais c’est une « habituée » : ces trois dernières années elle aura perçue près de 1,4 millions d’aides publiques. Un cumul dans le temps que dénonce LTG.
  • Groupe Hermès. Ce groupe de luxe entend implanter une nouvelle unité à Saint-Junien sur le site du futur pôle cuir. La communauté de communes Vienne Glane réhabilitera un bâtiment d’une friche industrielle et bénéficiera pour cela d’une subvention de 237.000 euros. Elle revendra le bâtiment au groupe Hermès. La majorité des élus du groupe y verra là le financement indirect d’un grand groupe qui a reversé plus de 350 millions de dividendes en 2015 et votera contre.
  • En matière de formation le groupe votera à son habitude contre les subventions attribuées à toutes les structures privées et les bourses « au mérite » attribuées à des étudiants.

 

 

Twitter Digg Delicious Stumbleupon Technorati Facebook Email

Une réponse à “Limousin Terre de Gauche : cinq ans d’une autre approche des questions régionales”

  1. Entièrement d’ accord sur tous ces derniers votes. Par contre, je ne trouve nulle part trace de recommandations de vote pour le second tour, Terre de Gauche n’ ayant pas fusionné ni soutenu officiellement la liste PS. Sans consigne de vote, j’ aurais tendance à m’ abstenir.

Laisser un commentaire