Commission permanente du 25 février : le social une préoccupation majeure pour Limousin Terre de Gauche

limousin_cp

 Le social s’est souvent invité à cette commission permanente. Lorsqu’il s’est agit par exemple de voter la nouvelle grille tarifaire pour le transport ferroviaire voyageur régional ou encore d’entériner le fonctionnement et le plan d’action 2015 du comité régional du tourisme et le nouveau cadre règlementaire des festivals soutenus par la Région.

C’était le dossier important de cette commission permanente : les élus régionaux ont voté à l’unanimité une délibération entérinant la refonte des tarifs régionaux du transport ferroviaire voyageurs. Concrètement, pour les voyageurs empruntant régulièrement le réseau régional TER, un abonnement tout public octroyant jusqu’à 75% de réduction par rapport au plein tarif est mis en place. Il remplace à la fois la carte Limousin-travail, la carte Limousin-formation, les abonnements pour les élèves, les étudiants, les apprentis. Les voyageurs occasionnels bénéficieront eux de nouveaux avantages tarifaires : un tarif jeune calculé sur la longueur du trajet (de 4 à 13 euros), un tarif « prem’s » proposant des prix cassés (de 2 à 8 euros) sur certains horaires, un tarif « co-trainage » (voyage en groupe). Les demandeurs d’emploi bénéficieront d’une carte accordant 80% de réduction pour tout type de projet. Enfin le chéquier limousin-école (1 euro par élève de classe primaire ou maternelle) est généralisé aux étudiants et aux lycéens du Limousin à l’occasion de sorties scolaires demande répétée chaque année depuis 2010 par notre groupe. Les élus Limousin Terre de Gauche, par la voix de Stéphane Lajaumont, se sont félicités de cette avancée qu’ils considèrent comme un premier pas dans le sens de leur proposition d’une gratuité totale du transport collectif ferroviaire régional portée depuis la campagne des régionales. Preuve supplémentaire aussi que leurs arguments développés ces quatre dernières années et si souvent décriés par la majorité régionale ne manquent pas de pertinence …

Le droit aux vacances et à la culture

Comment développer l’attractivité du Limousin en matière de tourisme ? A cette question récurrente le Comité régional du tourisme, financé par le Conseil régional, s’efforce de répondre en impulsant chaque année des actions visant à promouvoir le territoire et accompagner les acteurs locaux. L’efficacité est-elle au rendez-vous ? Pas toujours selon Stéphane Lajaumont qui, regrettant au passage que le CRT soit lui aussi victime des politiques d’austérité, pointe une campagne de communication onéreuse et incertaine quant à ses retombées. Une analyse partagée par Christian Audouin pour qui l’image du Limousin se construit non pas sur une campagne de pub aux effets éphémères mais à partir de l’engagement des acteurs de terrain qui rendent -ou non- crédibles cette image (accueil, qualification des hébergements, activités…). Stéphane Lajaumont pointe un second écueil dans le plan d’action 2015 du CRT : l’absence de volet social. Evoquant le désengagement de l’Etat en la matière, notamment en ce qui concerne les familles ou les vacances collectives de jeunes, il a regretté que le programme du CRT, pas plus que celui des autres collectivités, ne prenne à bras le corps cette question. 

Volet social toujours avec le nouveau cadre règlementaire d’aides aux festivals qui précise les critères d’éligibilité. Comme l’avaient fait remarquer Véronique Momenteau et Joël Ratier à la commission culture, trop de festivals affichent des prix prohibitifs pour un certain public (jeunes, chômeurs, smicards…). Limousin Terre de Gauche a donc demandé qu’il soit ajouté un paragraphe préconisant la mise en place de tarifs spécifiques pour ces publics. La demande a été acceptée par le Président de Région…

Carte des formations professionnelles

Pour ce dossier nous avons fait un vote par division. Nous avons voté pour la partie de la carte qui relève des formations initiales sous statut scolaires (lycées professionnels). Pour mémoire, la Région depuis la loi du 5 mars 2014 doit donner son avis mais la décision revient quand même in fine au recteur.

Le point important de la carte était le devenir du bac pro construction carrosserie du lycée Saint Exupéry à Limoges. Le recteur avait annoncé sa volonté de le fermer prétextant des effectifs insuffisants. Mais comment une section pourrait elle se remplir quand à plusieurs reprises le recteur avait menacé de la fermer ?

Lors de la dernière commission permanente nous avions demandé à l’exécutif de soutenir l’équipe afin que cette formation reste ouverte, ce qu’il a fait, entraînant le recul du recteur pour un an au moins.

Nous nous sommes félicités de cette prise de position, et de ce résultat avec la réserve de la durée de l’engagement. Ainsi, Laurence Pache a fait remarquer que construire une filière demande du temps et de la stabilité. Un an ce n’est pas suffisant ! Stéphane Lajaumont, qui siège au conseil d’administration de cet établissement, a en outre demandé que, dès que les effectifs de la rentrée prochaine seront connus, la Région annonce clairement son intention d’assurer la pérennité et le développement de la fllière, pour que l’on ne dissuade pas, une fois de plus, les élèves de s’y inscrire.

En revanche pour la partie du dossier relevant de la carte de l’apprentissage (compétence exclusive de la Région), nous nous sommes abstenus, au motif que la carte ne privilégie pas des ouvertures dans le public. Par ailleurs, Laurence Pache a regretté que la Région continue à promouvoir le principe d’ouverture de sections en mixité de publics, comme par exemple des sections qui mêlent apprentis et lycéens, ou apprentis et bénéficiaires de la formation professionnelle. En effet, cela pose de grandes difficultés pédagogiques. Comment construire un enseignement quand dans une classe se côtoient des publics aux obligations, aux rythmes différents. C’est bien souvent un casse tête ingérable ! C’est un principe qui répond à une logique financière.

Twitter Digg Delicious Stumbleupon Technorati Facebook Email

Pas encore de commentaires ... Soyez le premier à laisser une réponse !

Laisser un commentaire