Nouvelle région : le parti socialiste et ses élus fossoyeurs du Limousin

reforme-territoriale1 Le Président de la région Limousin peut bien se glorifier de garantir l’avenir du Limousin au sein de la future grande région, il en devient en réalité le fossoyeur. Avec le soutien des autres élus socialistes et des fédérations du parti socialiste à l’échelle des trois départements, toutes rangées derrière le chef de l’Etat et le Premier ministre, il accepte sans broncher une répartition des sièges qui lamine les territoires dont le poids démographique est le plus faible. Le Limousin voit ainsi sa représentation baisser drastiquement alors que celle des deux autres régions augmente : il n’aura que 24 élus -43 actuellement- au sein d’un ensemble qui en comptera 183. Le département des Pyrénées Atlantiques en comptera autant à lui seul et la Gironde deux fois plus ! Autant dire que le futur ex limousin ne pèsera pas lourd dans la concentration métropolitaine qui va s’opérer autour de Bordeaux. Combinée à un mode de scrutin qui favorise la liste arrivé en tête, cette représentation assèchera par ailleurs la démocratie en éliminant les listes minoritaires de toute représentation au sein de la future assemblée. La diversité politique est en danger au sein de la future région !

Les conseillers régionaux Limousin Terre de Gauche comme l’ensemble des élus Terre de Gauche n’acceptent pas que notre région soit ainsi marginalisée et exigent que le nombre de sièges attribués aux départements du Limousin soit réévalué. Les élections départementales de mars seront une première étape pour condamner le laminage des intérêts de la population limousine. Le vote pour les candidats Terre de gauche et leurs alliés sera un vote de résistance et de rassemblement pour la défense de nos territoires et le respect de leurs citoyens.

Twitter Digg Delicious Stumbleupon Technorati Facebook Email

2 réponses à “Nouvelle région : le parti socialiste et ses élus fossoyeurs du Limousin”

  1. Il faudrait informer un maximum des nouveaux critères de répartition des sièges dans la nouvelle assemblée re
    gionale!

  2. L’effectif du conseil régional est égal à la somme des effectifs des conseils régionaux des régions regroupées ; le nombre de candidats par section départementale est déterminé en fonction de la population de chaque département à la représentation proportionnelle suivant la règle du plus fort reste. À ce nombre, sont ajoutés, pour chaque section départementale, deux candidats (qui sont des suppléants éventuels. Donc aux nombres ci-dessous, il faut enlever à chaque fois 2 élus.
    Ne pas oublier également, que dans la répartition des sièges, il y a une prime de 25% à la liste arrivée en tête. Dans le cas extrême de la Creuse, cela signifie qu’il y a 4 élus et deux suppléants. Comme la liste arrivée en tête aura 1 siège d’office (25% du total), cela signifie que l’ensemble des listes aura 3 sièges à pourvoir… donc, il faudra approcher d’1/3 des voix !!!

    Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes (183 élus)
    Nombre de candidats par section départementale :
    – Charente 13
    – Charente-Maritime 22
    – Corrèze 10
    – Creuse 6
    – Dordogne 15
    – Gironde 48
    – Landes 14
    – Lot-et-Garonne 12
    – Pyrénées-Atlantiques 23
    – Deux-Sèvres 14
    – Vienne 16
    – Haute-Vienne 14

Laisser un commentaire