Communiqué de presse : avec la région Limousin, tiroir-caisse ouvert pour les multinationales

faujour-subventions-patronatL’appétit des grands groupes est décidément insatiable. Bénéficiant d’avantages fiscaux conséquents avec les 50 milliards d’allègements du Pacte de responsabilité ils n’hésitent pas à solliciter en plus les collectivités locales pour financer leurs investissements. Nouvelle preuve en a été apportée à la commission permanente du Conseil régional du Limousin le  lundi 30 juin ou l’exécutif socialiste, soutenu par l’UMP, a voté des subventions en faveur des trois multinationales.

Ajourné en mai, le dossier Borgwarner a été à nouveau présenté au vote des élus sans aucune modification par rapport à la délibération initiale. L’unité tulliste de la multinationale américaine, spécialisée dans le développement et la production d’électrovannes pour l’automobile va ainsi bénéficier de près de 1,2 million d’argent régional pour financer de nouveaux investissements sur le site corrézien. Le groupe n’a pourtant nul besoin de cet argent public : en 2013, il a versé plus de 100 millions d’euros à ses actionnaires !

Même approche pour le groupe de luxe Christian Dior qui, via un « projet collaboratif » avec une start-up limousine et un laboratoire public régional fait financer une partie de son secteur recherche par de l’argent public (260.000 euros)

Troisième exemple, la société Charal qui obtient une subvention de 264.000 euros pour des investissements à Egletons : cette entreprise appartient groupe Bigard qui dégage quatre milliards de chiffre d’affaire.

Les élus LTG ont à chaque fois posé la question : ces sociétés ont-t-elles besoin de l’aide régional pour financer leurs investissements ? Ils n’ont jamais obtenu de réponse.

Refusant d’apporter toute aide régionale à des multinationales qui dégagent des profits et versent des dividendes à leurs actionnaires, les élus Limousin Terre de Gauche ont voté contre ces subventions. Ils proposent que l’argent ainsi économisé soit réinvesti dans le tissu des TPE/PME limousines et le développement des filières locales.

Twitter Digg Delicious Stumbleupon Technorati Facebook Email

Pas encore de commentaires ... Soyez le premier à laisser une réponse !

Laisser un commentaire