Commission permanente : en débat, le chantage à l’emploi et la promotion de l’égalité hommes-femmes

limousin_cpCommission permanente « light » avec seulement deux volumes de rapports au lieu des quatre habituels… (parmi les explications le passage au SRDE deuxième génération, mais aussi les vacances de Noël [les services de la Région doivent remettre la plupart de leurs rapports environ deux mois auparavant]). Peu de dossiers polémiques mais l’opportunité pour les élus Limousin Terre de Gauche de remettre en débat quelques-unes de leurs propositions (Christian Audouin, retenu par d’autres tâches, n’a pu siéger).

Aides économiques : céder ou pas au chantage à l’emploi
Deux dossiers relevant de l’économie ont une nouvelle fois mis en lumière les divergences entre la majorité régionale et le groupe Limousin Terre de Gauche sur les aides apportées aux entreprises.

Dans le premier cas il s’agissait d’accorder deux subventions à 3D Ceram, une start-up de 16 salariés à Limoges qui entend concevoir et développer un procédé technologique innovant en matière de céramique industrielle, en partenariat avec un certains nombre d’autres entreprises dont deux multinationales, Air Liquide et Renault. Le montant des subventions proposées (35.000 et 45.000 euros) vient s’ajouter à de nombreuses aides versées antérieurement : au total, près de 1 million d’argent public versé en subventions à cette entreprise depuis 5 ans et 160 000 en avances remboursables (ce sont nos recherches qui ont permis de mettre ces informations en évidence, puisqu’elles ne figuraient pas dans le dossier). Sur cette somme, 427.000 euros proviennent de la Région (auquel il faut ajouter les 160000 d’avances remboursables), le reste de l’Etat et de l’Union européenne, sans contrepartie en terme de créations d’emplois. Plus préoccupant encore, le procédé innovant mis au point avec l’argent public sera transféré aux partenaires sans aucune garantie en termes de propriété de brevets et de retombées industrielles pour le Limousin. Une fois de plus, comme le soulignera Stéphane Lajaumont, ce sont les deux grands groupes, dégageant des bénéfices et rétribuant grassement leurs actionnaires, qui viennent aspirer l’argent public pour leur plus grand profit. Le seul argument de la majorité est que cela relève de l’innovation portée par le pôle de compétitivité Céramique… Les élus de Limousin Terre de Gauche voteront contre ces subventions.

Le deuxième dossier concernait le vote d’une aide financière à l’unité de Meymac du groupe Orfix. Groupe de taille moyenne, implanté dans plusieurs pays européens (Allemagne, Italie, Russie et Pologne) spécialisé dans les dispositifs de sécurité pour la circulation d’argent, afin de lui permettre de développer un nouvel outil de traçabilité. Ce groupe a déjà bénéficié par le passé de plusieurs aides régionales sous forme de subventions (plus de 250 000 euros) ou d’avances remboursables (100 000  euros si l’on compte le présent dossier). Il dégage lui aussi des bénéfices et serait donc en mesure d’autofinancer ses investissements. Interpellé en ce sens le Président de Région dira comprendre les interrogations de Limousin Terre de Gauche mais justifiera le vote d’une telle subvention par la crainte d’une menace de délocalisation en Pologne en cas de refus de la Région. Ce à quoi Stéphane Lajaumont répondra que cela revient très clairement à accepter le chantage à l’emploi et la mise en concurrence des territoires de la part d’un groupe dont les filiales sont à la fois en France et en Pologne. Mais avoir le courage de dire non ou céder aux exigences des grands groupes, le débat est récurrent au sein de l’Hémicycle entre la majorité régionale et Limousin Terre de Gauche.

Promouvoir l’égalité homme-femme

A l’initiative de Laurence Pache la question de l’égalité homme-femme a été posée à l’occasion de l’attribution de la subvention pour le Tour du Limousin cycliste 2012. L’élue creusoise a en effet pointé le déséquilibre de l’intervention régionale entre tours masculin et féminin. Même si les deux épreuves ne peuvent être confondues – elles n’occupent pas la même place dans la hiérarchie des courses – reste que ce déséquilibre est un mauvais signal envoyé alors que la collectivité a adopté la charte européenne sur l’égalité homme-femme. Un débat général s’est engagé sur le sujet, presque tout le monde étant convaincu de la justesse du combat…

La gratuité du transport TER toujours repoussée

Limousin Terre de Gauche, par l’intermédiaire de Stéphane Lajaumont, a de nouveau proposé la gratuité du transport ferroviaire pour les étudiants/lycéens et les chômeurs sur l’ensemble du réseau TER. Une opération qui représenterait un faible coût pour la Région puisque le public visé bénéficie déjà de tarifs préférentiels. Jean-Paul Denanot a de nouveau rejeté cette proposition arguant tout à la fois de son opposition de principe à la gratuité totale (« cela ne rend pas les usagers responsables »)et des efforts consentis par ailleurs en matière de développement de l’offre de transport ferroviaire

Twitter Digg Delicious Stumbleupon Technorati Facebook Email

Pas encore de commentaires ... Soyez le premier à laisser une réponse !

Laisser un commentaire