Tribune du groupe dans la Lettre du Limousin n°96 (février 2012)

lettre du limousinSi la mobilisation a déjà permis de faire reculer le recteur sur la carte des formations, le contenu de cette tribune, à paraître en février dans la Lettre du Limousin reste pourtant d’actualité…

Ne lâchons rien !

Mobilisons-nous contre la casse du service public de l’Education Nationale
Si rien ne change, le Limousin paiera un lourd tribut à l’entreprise de démolition du service public de l’Education nationale poursuivie par Nicolas Sarkozy et son gouvernement. Sur les milliers de postes qui devraient passer à la trappe à la prochaine rentrée scolaire, 290 concernent en effet notre région, menacée, qui plus est, de voir des établissements fermer leurs portes. Au total, un millier de postes auront disparu dans l’académie en 5 ans, contribuant, non seulement à aggraver le chômage mais également l’échec scolaire.Le recteur d’académie applique, avec un zèle la politique du gouvernement : réduction drastique des dépenses publiques, et attaque en particulier des services publics. Il gâche lessommes importantes consacrées par la Région à la rénovation des lycées menacés. Il confirme l’abandon de toute politique d’aménagement du territoire en sacrifiant des établissements en zones rurales et accentue ainsi la sélection par l’argent.En ciblant l’enseignement professionnel, il  confirme la volonté de la droite de privilégier l’apprentissage, choix idéologique selon lequel la culture générale qui accompagne la formation technique dans les lycées professionnels n’est pas utile. C’est un choix que n’ont cessé de dénoncer les élus de Limousin Terre de Gauche ces derniers mois, regrettant que la majorité régionale ait accompagné cette orientation au travers de la convention signée avec l’Etat. 
L’avenir de nos jeunes vaut plus que les logiques budgétaires
Au moment où chacun s’accorde à dire que l’éducation doit être la priorité des politiques publiques la situation faite à l’Education nationale en Limousin, comme partout en France, est  inadmissible.La mobilisation de tous, enseignants, élèves, parents, citoyens est plus que jamais nécessaire pour mettre en échec cette politique de casse. Les élus du groupe Limousin Terre de Gauche (PCF, PG, NPA) continueront à y participer activement. L’avenir de nos jeunes vaut plus que les logiques budgétaires de ce gouvernement !

Twitter Digg Delicious Stumbleupon Technorati Facebook Email

Pas encore de commentaires ... Soyez le premier à laisser une réponse !

Laisser un commentaire