Le président Denanot réécrit l’histoire et se trompe de débat

Après les propos du Président Denanot dans les colonnes du Populaire le jeudi 7 avril 2011, les élus du groupe Limousin Terre de Gauche (PCF, PG, NPA) tiennent à rappeler un certain nombre de faits.
Le président de Région réécrit l’histoire des élections régionales à sa façon. Limousin Terre de Gauche (PCF, PG, NPA) était d’accord pour une fusion de liste au second tour et pour discuter du contenu politique. Mais le Parti Socialiste a refusé toute discussion sur le programme, souhaitant seulement écarter l’une des composantes de la liste, ce que tous les observateurs de l’époque ont pu constater. Dès lors, toute participation à un possible exécutif était exclue, sauf à considérer qu’il serait possible d’accepter des vice-présidences sans au minimum être d’accord sur les mesures politiques à mette en œuvre ! Cela n’aurait pas eu grand sens et nous ne pratiquons pas la politique de cette manière, pas plus que nous ne considérons qu’il faudrait signer un accord de solidarité de gestion automatique. Cela renvoie à des pratiques politiques archaïques, affaiblissant la démocratie, et s’apparentant plutôt à un moyen d’imposer un alignement total sur les positions du parti majoritaire. Nous considérons que la liberté de vote et de parole est un ingrédient indispensable de la diversité politique (et nous la pratiquons au sein de Limousin Terre de Gauche, ce qui, de toute évidence, déstabilise le parti socialiste) qui permet de réintroduire le débat au sein d’une instance trop souvent portée à une simple gestion administrative des dossiers. Nourrir le débat démocratique nous est souvent d’ailleurs reproché par les mêmes ! Enfin, lorsque Jean-Paul Denanot manifeste sa solidarité avec la méthode pratiquée par Marie-Françoise Pérol-Dumont à l’occasion des élections cantonales, il montre que l’ouverture n’est qu’un affichage qui masque mal les pratiques hégémoniques d’un PS qui refuse tout réel débat politique, comme le montre la volonté d’imposer à marche forcée l’emprunt obligataire ou la LGV Limoges-Poitiers.

Twitter Digg Delicious Stumbleupon Technorati Facebook Email

Pas encore de commentaires ... Soyez le premier à laisser une réponse !

Laisser un commentaire