Le combat des éleveurs de viande bovine est légitime

charalLe combat des éleveurs de viande bovine qui a conduit, dans notre région à une action de blocage de grande ampleur afin d’aboutir à des négociations sur le prix de la viande est légitime. Cette action a permis de mettre en lumière l’inacceptable baisse du revenu des agriculteurs. D’autant plus que, dans le même temps, les marges des distributeurs s’accroissent et que le prix des denrées alimentaires ne cesse d’augmenter pour les consommateurs. L’écart entre la baisse des prix à la production et la hausse des prix à la consommation est l’un des effets de ce dogme libéral de la concurrence libre et non faussée en matière agricole. Cette négociation pour une juste rémunération de la production intervient alors que l’union européenne s’apprête à autoriser l’importation de 400.000 tonnes de viande bovine en provenance du Mercosur (Amérique du Sud).  
De toute évidence, le marché est incapable de garantir des prix à la production en mettant les paysanneries du monde en concurrence, au seul profit de multinationales de l’agro-alimentaire. Cela vaut également en Limousin, dans une région où trop de petites exploitations sont menacées d’asphyxie. Il faut donc établir une régulation en matière agricole, afin de garantir un revenu aux paysans. Partout dans le monde, la souveraineté alimentaire doit devenir un droit fondamental, à opposer aux exportations agricoles qui fragilisent ou détruisent les productions locales. C’est ce que continueront à défendre les élus Limousin Terre de Gauche. Et il est urgent que le nouveau projet de Politique Agricole Commune (qui sera rendu public le 17 novembre par la Commission Européenne) rompe enfin avec la politique libérale qui a prévalu jusqu’alors !

Twitter Digg Delicious Stumbleupon Technorati Facebook Email

Pas encore de commentaires ... Soyez le premier à laisser une réponse !

Laisser un commentaire