Face à la crise : une utilisation juste et efficace de l’argent public !

Tribune du groupe parue dans « La Lettre du Limousin » (juillet 2010)

Le recul de l’emploi industriel se confirme en Limousin où le chômage, comme dans l’ensemble des régions françaises, connaît une forte hausse.  Parallèlement les crédits bancaires accordés aux entreprises sont en en net repli.Rien de bien nouveau sous le soleil : les banques, pourtant gavées de soutiens publics, préfèrent spéculer plutôt qu’accompagner le développement économique. Cette situation justifie pleinement à notre sens la création d’un pôle public bancaire national que nous avons défendu pendant la campagne des régionales. La maîtrise publique d’une partie des fonds drainés par le secteur bancaire permettrait de mieux orienter l’utilisation de l’argent en favorisant notamment les projets porteurs d’emplois et de formation. Sans plus attendre, nous proposons de mettre en place ici une approche de cet outil en créant  un Fond régional pour l’emploi et la formation. Impliquant les banques et mobilisant une partie des aides régionales redéployée à cet effet, il permettrait de favoriser les investissements des entreprises. En contrepartie, des engagements fermes, notamment en termes d’emplois mais aussi de démocratie sociale, seraient exigées de ces dernières. Forts du soutien que nous ont apportés en mars les 56.000 électrices et électeurs et déterminés à faire du Limousin un territoire de résistance aux ravages sociaux et écologiques du capitalisme, les élus du Groupe Limousin terre de gauche portent cette proposition au sein de l’institution alors que s’ouvre la réflexion autour du second schéma régional de développement économique. A cette occasion, et conformément aux engagements pris en mars, ils entendent plus globalement revisiter l’ensemble des dispositifs d’aides en faveur des entreprises en proposant notamment de conditionner leur octroi à des critères sociaux, environnementaux et démocratiques plus contraignants. Cet objectif a déjà fait l’objet de leur part de plusieurs interventions lors du travail en commissions. Alors que la crise s’approfondit, accentuant les difficultés rencontrées aujourd’hui par la grande majorité des ménages limousins, nous sommes déterminés à ce que l’utilisation de l’argent des contribuables aille à des dépenses économiquement et socialement utiles.

Twitter Digg Delicious Stumbleupon Technorati Facebook Email

Pas encore de commentaires ... Soyez le premier à laisser une réponse !

Laisser un commentaire